mercredi 7 mai 2014

Ne changeront-ils ou ne changeront-elles jamais ?


Les grandes manœuvres pour les futures sénatoriales ont commencé en Sarthe. Notre département verra pour la première fois l'application de la proportionnelle pour les 3 postes de sénateurs auxquels la Sarthe a droit. Après l'épisode catastrophique des municipales pour le Parti Socialiste, les pronostics vont bon train...
À l'UMP, un candidat n'a pas trop attendu son tour. Louis-Jean de Nicolaÿ s'est déclaré tête d'une liste dans laquelle figurent Fabienne Labrette-Ménager, Fabien Lorne, Véronique Rivron et Régis Vallienne. 
Des candidats inconnus ?
Louis-Jean de Nicolaÿ est maire du Lude, président de la communauté de communes du bassin ludois, conseiller général du canton du Lude et vice-président du conseil général.
Fabienne Labrette-Ménager est maire de Fresnay-sur-Sarthe, membre du conseil communautaire des Alpes Mancelles, conseillère générale du canton de Fresnay-sur-Sarthe et présidente de Sarthe-Habitat.
Fabien Lorne est maire de Chevillé, vice-président de la communauté de communes Loué-Brûlon-Noyen, conseiller général du canton de Brûlon, vice-président du Conseil Général et président du CAUE.
Véronique Rivron est conseillère municipale du Mans, conseillère communautaire de Le Mans-métropole, conseillère générale du canton du Mans-Centre et vice-présidente du Conseil Général.
Régis Vallienne est maire de Pruille-l'Éguillé, président de la communauté de communes de Lucé, conseiller général du canton du Grand-Lucé.
Bref, des personnes qui, comme on le voit, n'ont pas grand chose à faire et qui auront donc tout leur temps à consacrer à leur futur mandat de sénatrice ou de sénateur ! Ah ! Cette propension à se croire indispensable... et ils seront, bien sûr, les premiers à dénoncer le discrédit qui entoure les politiques !

6 commentaires:

  1. t'as oublié que sans doute des vogel ; le mener etc etc vont sans doute vouloir en être.et à gauche qui ? counil ? rebré qui vient de prendre une raclée à montbizot ? chauveau parceque c'est un mandat qu'il n'a pas encore eu , rouillon , le foll ?

    RépondreSupprimer
  2. On aimerait bien que les candidats PS ne soient pas cumulards. S'ils ont déjà un ou des mandats, ils s'engagent dès maintenant à démissionner de leurs premières fonctions. Cela ferait du bien au PS Sarthois de respecter les engagements de campagne . Rien que pour cela, je voterai PS. Mais ! Messieurs et Mesdames du PS, vous êtes attendus alors ne nous décevez pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous rêvez Madame. Je vous le dis tout de suite: ne votez pas PS, la déception est 100% garantie.
      L'année dernière, votre 1er secrétaire C. Counil nous avait déjà fait une belle tirade contre le cumul, alors que lui-même est un sacré cumulard!! (Le fait de ne plus être VP de LMM ne change pas grand-chose, d'ailleurs il reste conseiller communautaire). Et JC Boulard qui s'était (timidement il est vrai) engagé à faire un peu de places à ses adjoints, on attend de voir qui sera président du Pays du Mans ou de Le Mans Habitat...
      Quant à C Rouillon, 3ème sur la liste Choisir notre Europe (il en a pleuré de ne pouvoir remplacé S Le Foll), qui se présente à tout ce qui bouge, faut-il rappeler qu'il est maire, VP de LMM, conseiller général (et peut-être autre chose, je ne suis pas fan, je ne connais pas le pedigree complet).

      Supprimer
    2. Alors je ne voterai pas PS!

      Supprimer
  3. Je vous rappelle, cher anonyme, que j'ai dénoncé également les cumuls qui existent à la mairie du Mans pour les élus socialistes (http://ollyves.blogspot.fr/2014/04/ah-le-cumul-et-la-parite.html).
    Je constate que les Verts s'y mettent également avec Alexis Braud, adjoint à Allonnes et vice-président du Mans-Métropole.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je vous en félicite encore!

      Supprimer